Quebec nous voilà – une histoire de changement 

Il y a un mois hier nous quittions la France pour une nouvelle aventure dans la belle province du Québec. 

Un mois, c’est à la fois si long et si court. Nous étions pressés, impatients de démarrer notre nouvelle vie. Eh bien c’est fait. 

Quel périple de  plusieurs mois avons-nous vécu : 

  • Le stress de l’attente des permis de travail et d’études
  • La vente de notre maison, la vente de nos biens et la mise en stockage du reste, la mise en cartons de ce que nous voulions prendre avec nous
  • La covid : quarantaine? Documents d’exemption? Vaccinés? 
  • 24h de voyage sans dormir (avec 4 heures de queue et d’attente une fois atterris à Montréal) 
  • Et j’en passe ….. 

Aujourd’hui, tout ceci semble tellement loin…. les enfants sont à l’école, les chiens sont endormis sur le canapé, la maison est à peu près meublée (sofa – tv – table – chaises – lits gonflables…..): on peut commencer notre nouvelle vie. 

Se délester pour s’alléger

Depuis un mois, nous voyons bien que finalement nous n’avons pas besoin de grand-chose pour vivre. 

Certains nous ont traités de fous quand nous avons fait le “grand ménage” de notre maison en France, mais en y regardant de plus près, 1/3 de ce que nous avions était vraiment nécessaire ou nous était très cher au cœur. 

Le reste nous n’en avions finalement pas besoin. Quel sentiment de légèreté.  

A notre arrivée ici nous avions besoin du nécessaire (pour nous) et nous avons donc décidé en famille de ne pas retomber dans nos travers de consommateurs : vivre avec ce dont nous avons besoin seulement et ce qui nous apporte un petit plus émotionnel ou ce petit plaisir. L’important c’est de pouvoir dormir, se relaxer, manger et se laver. Les besoins primaires. Ensuite, ce qui est important c’est nous, nous 6 car les chiens font partie de notre famille. On est ensemble, on fait en sorte de rire, de partager, de pleurer un peu aussi – mais on le fait ensemble. 

Je me retrouve encore en pleine journée à me demander “mais pourquoi ai-je fait ça? quelle idée folle m’a encore traversée l’esprit? comment ai-je pu embarquer ma famille dans cette folle aventure?”. Et puis ça passe. La majeure partie du temps maintenant on découvre une nouvelle vie, une nouvelle culture, des habitudes différentes, de nouvelles règles du jeu. 

Accepter les nouvelles règles du jeu 

Au début nous observions que nos réactions étaient du style “heu mais c’est nul comment ils font ici” tellement c’est différent de ce que nous connaissons. Petit à petit nos réactions changent et on se retrouve à penser “ah tiens on faisait pas comme ça chez nous”. 

Difficile par contre d’avoir l’impression de revenir 10 ans en arrière quand il est quesiton de trouver un forfait téléphone mobile… habituée comme nous l’étions aux data illimités etc… 

Difficile de ne pas avoir le comfort de la fibre…. 

Tellement frustrant quand tout se fait par carte de crédit et que ta petite Visa Premier ne vaut rien car ce n’est pas une Mastercard. 

Tellement bon quand tu annonce que tu viens d’arriver et que tu es bien accueillie, partout avec un grand sourire et un joyeux “Bienvenue au Québec”.  

Bizarre quand tu as été habitué pendant des années à presque te faire engueuler quand tu voulais acheter quelque chose ou manger et qu’ici le service clientèle est à tes petits soins. 

Fantastique de pouvoir faire des démarches administratives facilement et en moins de 30 mn – du jamais vu pour moi. 

Et pour finir : Wouah, quel plaisir de voir pour de vrai l’équilibre vie personnelle et vie professionnelle. Ici je finis à 17h max quand en France je terminais plutôt vers 20h… Je passe du temps en famille, je sors mes chiens tous les jours, je prends le temps de cuisiner le “souper”. 

Je remarque que ce qui nous aide c’est d’embrasser ces nouvelles règles du jeu et de penser “OK ce n’était pas comme ça en France, mais aujourd’hui je ne suis plus en France. et je suis OK avec cela, je ne renie pas mes propres valeurs ou croyances, j’en ajoute de nouvelles.” 

Porter une nouvelle paire de lunettes

Pour ceux qui me connaissent et me suivent, je fais souvent le parrallèle entre mes expériences personnelles et professionnelles. Je ne dérogerai donc pas à la règle ici. 

Tout d’abord, étant actrice du changement comment pourrais-je guider et accompagner des équipes entières à me suivre dans des aventures professionnelles nouvelles et qui font peur si je ne le fais pas moi-même? Donc oui ça fait peur, mais j’y vais. J’ai même envie de tenter un “Même pas peur !!!” alors que je suis pétrifiée par moments.  

Ensuite, cela me montre bien que pour accompagner le changement, il est important de célébrer ce que nous quittons, le respecter, tout en acceptant le nouveau. 

Revenir sans arrêt sur ce que c’était avant n’aide personne. Laisser les équipes garder un pied dans l’ancien monde et un pied dans le nouveau ne fait qu’exacerber le sentiment de ne pas être à son aise. Se délester de vieux bagages trop lourds que nous portons depuis des années juste parce que c’est ce qu’on a toujours fait. 

Alors célébrons l’avant, et envisageons l’après. 

L’après, je l’envisage en regardant la situation avec une nouvelle paire de lunettes. Des lunettes toutes neuves qui nous permettront de voir bien loin et bien clairement, et surtout de voir la situation sous un autre angle. Ce qui nous permettra d’écrire une toute nouvelle histoire, qui viendra enrichir notre livre d’histoires familiales et personnelles.

En résumé, cette aventure me fait penser que pour bien accompagner le changement on peut: 

  1. Inclure des personnes qui le vivent dans l’équipe d’accompagnement au changement
  2. Respecter et célébrer l’avant tout en s’allégeant de bagages devenus trop lourds ou encombrants
  3. Envisager l’après en le regardant avec une belle nouvelle paire de lunettes 
  4. Ecrire une nouvelle belle histoire toute neuve ensemble

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s